Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

Naturopathie Concept

Laurent FEGE, Educateur de Santé Naturopathe

LES PRODUITS "LIGHT"

Vous voulez perdre quelques kilos, vous pensez que les produits light vont vous aidez et que votre santé va aller pour le mieux?

Vous faites erreur

À première vue, les aliments light, les boissons light c’est super : on peut en consommer des tonnes sans l’inconvénient des calories et donc sans prendre de poids. Mais il existe des dangers pour la santé.

L'aspartame ?

Définition :

L’aspartame est un édulcorant de synthèse, appelé ”faux sucre” avec un pouvoir sucrant, 200 fois plus important que celui du saccharose ou sucrose (le sucre commercial extrait de la bettrave sucrière ou de la canne à sucre.)

L’aspartame est utilisé dans près de 5 000 produits à travers le monde, dont plus de 2 000 vendus en Europe. Dans la plupart des produits ”light” il y a de l’aspartame.

Par conséquent, il suffit de petites quantités pour assurer un goût sucré.

L’aspartame est unique par rapport aux autres édulcorants intenses en ce sens que l’apport de ses divers composants est comparable à l’apport des mêmes substances issues d’aliments naturels.

Le but de l’aspartame est de pouvoir tromper l’organisme en lui donnant la saveur mais pas les calories du sucre.

L’aspartame est composé de trois produits chimiques :

• L’acide aspartique (40%)

• La phénylalanine (50%)

• L’ester de méthyle (10%)

Les études :

Des études montrent que la consommation d’aspartame, présent dans la majorité des produits light entraîne des effets secondaires : maux de tête, migraines, étourdissements, crises d’apoplexie, nausées, engourdissements, spasmes musculaires, gains de poids, irritations cutanées, dépression, fatigue, irritabilité, tachycardie, des insomnies, des problèmes visuels, perte d’ouie, palpitations cardiaques, difficultés respiratoires, crises d’anxiété, difficultés d’élocution, perte du goût, goût de fer, vertige, perte de mémoire et douleurs articulaires.

L’aspartame est tenu pour responsable de plus de 75% des réactions défavorables aux additifs alimentaires dont il a été fait rapport à la FDA.

(Food and Drug Administration, un organisme de certification et de contrôle des aliments et médicaments aux États-Unis)

Selon des chercheurs et des médecins étudiant les effets indésirables de l’aspartame aux Etats-Unis, les maladies suivantes peuvent être causées ou aggravées par la consommation d’aspartame en grande quantité :

• Des tumeurs au cerveau

• Une sclérose en plaques

• De l’épilepsie et du diabète

• Un syndrome de fatigue chronique

• La maladie de Parkinson

• La maladie d’Alzheimer

Certains des produits résultant de la décomposition métabolique de l’aspartame sont de puissants neurotoxiques qui entraînent la mort des cellules synaptiques (terminaisons nerveuses dans le cerveau) par sur-stimulation.

Le neuro-scientifique Richard Wurtman a déclaré que la consommation de doses élevées d’édulcorants comme l’aspartame provoquerait effectivement des « crises » de sucre.

L’American Cancer Society a confirmé cette déclaration après avoir suivi 80 000 femmes durant six ans. Parmi celles qui ont pris du poids durant cette période, les femmes qui utilisaient des édulcorants artificiels comme l’aspartame en ont pris davantage que celles qui n’en consommaient pas.

Une autre étude effectuée par J.H. Lavin et ses collaborateurs, parue en janvier 1997 dans une revue scientifique internationale sur l’obésité. Cette étude porte sur un groupe de femmes à la diète et démontre qu’elles ont tendance à manger davantage durant les jours qui suivent l’ingestion de boissons light avec de l’aspartame, comparativement à l’ingestion de boissons sucrées naturellement.

Même le simple fait de mâcher des chewing-gum sans sucre avec de l’aspartame augmenterait l’appétit.

L’aspartame, ce substitut de sucre compliquerait le contrôle de la glycémie chez les diabétiques, entraînant des crises plus fréquentes d’hypoglycémie et aggravant les complications diabétiques.

Les plus gros consommateurs de produits light sont les Etats-Unis, il est impossible de trouver un super marché là bas sans produits light, sans sucre. Il existe des pressions de la part de l’industrie alimentaire aux Etats-Unis pour que l’aspartame soit toujours autorisé et que de nouvelles formes de faux sucre voient le jour.

 Comment savoir si un produit contient de l’aspartame ?

Il faut lire l’emballage ou les ingrédients du produit pour voir si oui ou non le produit contient de l’aspartame, vous pouvez également trouver l’appellation : nutrasweet ou B 528 ou E 951 pour qualifier du faux sucre.

Si sur le produit il y a l’indication sans sucre, vous avez de forte chance de trouver de l’aspartame dans sa composition.

Les emballages des produits contenant de l’aspartame doivent le mentionner à la suite d’une directive Européenne.